nuage nuage

Recherche dans le site

Accueil > Accueil > Les éditoriaux de Jean-Marie > Archives 2009 > Éditorial Semaine 40/2009 : Maîtriser son activité pour mieux résister à la (...)

Éditorial Semaine 40/2009 : Maîtriser son activité pour mieux résister à la crise.

lundi 5 octobre 2009, par LM


Bonjour et bienvenue,

Les salons agricoles de la rentrée vont s’achever pour Plein Air Concept avec le Sommet de l’Élevage 2009 (voir aussi les précédents éditoriaux).

Malgré le contexte de crise, les contacts établis sur les salons du mois de septembre ont montré un intérêt très encourageant pour l’Élevage Respectueux®. Je dis malgré la crise, peut-être devrais-je écrire à cause de la crise.
Car le fait que de plus en plus d’éleveurs envisagent de s’installer ou de se réorienter pour pratiquer un élevage mieux maîtrisé semble être le résultat de deux constats :

1. le premier est porté par la réflexion planétaire entamée sur l’impact environnemental de nos modes de production. Et en France, malgré toutes les réserves entendues, le Grenelle de l’Environnement a modifié la donne. Au-delà de la réflexion, il a permis de (re)mettre en avant tout un ensemble de techniques, matériaux et équipements qui contribuent à un fonctionnement plus durable des activités humaines (agriculture, industrie, construction, tertiaire…).

2. le second émerge à cause de la crise qui a mis en évidence la dangerosité d’une croissance qui ne vise qu’à l’augmentation des profits à court terme. Car pour préserver ces profits, les sociétés dirigées par des financiers (ce qui est le cas de la majorité des grosses entreprises et pas uniquement les multinationales) jouent sans scrupule sur toutes les variables d’ajustement de la production, y compris les hommes. Ainsi, salariés, mais aussi sous-traitants sont priés de s’aligner ou de disparaître.

En agriculture, c’est le cas des producteurs et beaucoup de groupements. Convaincus d’augmenter leurs revenus par l’augmentation de la production obtenue grâce la "rationalisation" des méthodes de production, ils ont consentis des investissements souvent très (trop ?) importants pour un débouché unique. Ils se retrouvent alors dépendants d’une filière qu’ils ne maîtrisent ni en amont, ni en aval de leur activité.
Lorsque le débouché diminue, les producteurs n’ont d’autre choix que de produire à perte et les groupements à fusionner pour essayer de ne pas succomber (fusion parfois réalisée au détriment des producteurs).
Le problème des producteurs laitiers est très médiatisé en ce moment, mais en Italie j’ai rencontré des producteurs de fruits aux abois, car ils se sont vus contraints de vendre à des prix ridicules (moins de 10 centimes le kilo de pêches par exemple) leur production. Et je ne parle pas des éleveurs industriels porcins dont le cours de vente du porc fait le yoyo depuis des mois.

Dans ce contexte, les producteurs qui adoptent une véritable démarche d’entrepreneur, c’est-à-dire dont activité repose, avec le maximum d’indépendance, sur un projet étudié et maîtrisé dans ses objectifs comme dans ses moyens :

- stratégie d’entreprise choisie,
- type de débouchés/valorisation recherchés,
- type et taille d’exploitation,
- type d’organisation,
- nature et hauteur des investissements…

résistent mieux.

Les premiers sont contraints de produire aux conditions fixées par ceux qui maîtrise le système.
Les seconds, maîtrisant mieux leurs débouchés, peuvent toujours ajuster leur activité, voir la réorienter partiellement si nécessaire. Et dans ce cas :

- la hauteur des investissements,
- la flexibilité du système d’élevage adopté,
- la modularité des équipements choisis,

sont déterminants.

À très bientôt sur notre site et, je l’espère, au Sommet de l’Élevage 2009, pour découvrir les avantages de l’Élevage Respectueux® présenté par Plein Air concept en Extérieur, stand 333.

Jean-Marie Gibelin
Fondateur et gérant de Plein Air Concept

Comme toujours, n’hésitez pas à laisser vos commentaires ou question par l’intermédiaire du formulaire ci-dessous.


Nous contacter



Suivre la vie du site RSS 2.0 Plan du site Espace privé Mentions légales Crédits SPIP