nuage nuage

Recherche dans le site

Accueil > Accueil > Les éditoriaux de Jean-Marie > Archives 2012 > L’éditorial de Jean-Marie Gibelin : Les phénomènes électromagnétiques dans les (...)

L’éditorial de Jean-Marie Gibelin : Les phénomènes électromagnétiques dans les élevages.

mardi 24 juillet 2012, par LM

En 2003, RTE (Réseau de Transport d’électricité) éditait avec plusieurs partenaires une brochure intitulée Mieux connaitre les risques des courants électriques parasites dans les exploitations d’élevage traitant des phénomènes électriques et magnétiques dans les élevages.


Bonjour et bienvenue,

Ce sujet n’est que rarement abordé dans la presse agricole et je profite donc de cet éditorial d’été pour en évoquer quelques aspects.
Tout d’abord, il est bon de rappeler que les phénomènes électriques et magnétiques sont naturellement présents dans notre environnement :
- courants telluriques,
- champ magnétique terrestre,
- champ électrique atmosphérique,
- rayonnement solaire et cosmique…

S’y ajoutent, bien entendu, ceux issus de la production et de l’utilisation de l’électricité par l’homme.

Qu’ils soient d’origine naturelle ou artificielle, ces phénomènes peuvent avoir des conséquences plus ou moins importantes sur la santé des êtres vivants.
Certains par leur violence sont bien connus et la plupart d’entre nous les évite ou s’en protège : foudre, haute tension…
D’autres, parce qu’ils ont des effets moins spectaculaires ou à long terme, sont peu connus alors qu’ils peuvent également nuire à la santé et l’équilibre des êtres vivants. Parmi ces phénomènes on trouve les phénomènes électriques parasites, provenant de l’utilisation ou de la présence d’équipements électriques proches.

Or les élevages sont des lieux où les équipements électriques sont de plus en plus présents et dont l’environnement peut en amplifier l’intensité (présence d’engrais chimiques ou lisiers dans le sol, clôtures et matériels métalliques…)

En élevage en plein air, ces phénomènes sont généralement moins importants, les équipements électriques ou électroniques et les pollutions étant peu présents et peu concentrés.
Il convient en revanche d’être vigilant vis-à-vis des infrastructures externes à l’exploitation qui génèrent des champs électromagnétiques telles que les lignes de distribution d’électricité, les équipements de télécommunication, ou encore la présence dans le sol de courants électriques vagabonds provenant d’installations électriques reliées au sol.
Les études scientifiques menées montrent que ces phénomènes n’ont pas d’effets immédiats intenses et encore moins mortels sur les animaux d’élevage. Une exposition au long cours peut cependant perturber leur comportement (agressivité, cannibalisme…), l’équilibre hormonal (reproduction, mise-bas, lactation, ponte) et peut aussi entraîner une baisse des défenses immunitaires, une perturbation de la croissance (baisse du GMQ, augmentation de l’indice de consommation)… On parle ainsi de pollution électromagnétique.

Parce qu’ils sont conducteurs d’électricité, les équipements métalliques peuvent être source de problèmes en créant un effet de pile en présence d’un sol alcalin ou en collectant des courants parasites et délivrant une décharge électrique lorsqu’un animal entre en contact avec eux. Pour les en protéger, il convient de vérifier que les installations électriques ou les équipements métalliques comme les clôtures ou les abreuvoirs sont correctement installés, protégés et entretenus.

Certains matériels peuvent, au contraire, protéger les animaux en les isolant d’un environnement soumis à un champ électromagnétique généré par exemple par une ligne à haute tension située à proximité de l’élevage.

C’est par exemple le cas des abris d’élevage Technigites, dont l’enveloppe en tôle d’acier galvanisée (donc conductrice), au contact du sol (donc mise à la terre) et circulaire (donc refermée sur elle-même), forme une cage de Faraday. Les Technigites constituent ainsi des abris à l’ambiance intérieure saine, protégeant efficacement les animaux des intempéries (froid, vent, eau…), mais aussi des champs électromagnétiques. Les Technigites offrent ainsi aux animaux les conditions d’un repos réparateur et favorisent un développement optimal, notamment pour les jeunes individus qui restent les premiers jours ou premières semaines en permanence dans les Technigites.

Bon été à tous !

Respectueusement,

Jean-Marie GIBELIN
Fondateur et gérant de Plein Air Concept

La brochure Mieux connaitre les risques des courants électriques parasites dans les exploitations d’élevage est téléchargeable sur Au delà des lignes, le blog proposé par RTE.
Pour accéder à la page à partir de laquelle ce document est téléchargeable (paragraphe "en savoir plus"), cliquez ici.



Suivre la vie du site RSS 2.0 Plan du site Espace privé Mentions légales Crédits SPIP